Quand les banques soutiennent les indépendants

Quand les banques soutiennent les indépendants

Depuis quelques années, certaines sociétés profitent de la naïveté des indépendants et commerçants pour leur « vendre » des sites internet via des méthodes de paiements échelonnés. Ce que la plupart d’entre ignorent c’est que ces techniques Oneshot ont pour principal objectif de faire signer un contrat de location (en général 48 mensualités) pour un site dont ils ne seront probablement jamais propriétaires.

Techniquement parlant, certains de ces sites tiennent la route mais c’est principalement les techniques de vente qui posent problèmes et engendre de nombreuses déconvenues ou déceptions.

Payer de 175 € à 285 € par mois comme vu récemment chez une commerçante de Huy pendant 48 mois (soit de 8.400 € à 13.680 €) pour un site difonctionnel, non abouti, sans conseil ni services peut s’avérer bien plus onéreux que l’achat d’un vrai site professionnel qui n’arrivera que dans de très rares cas à de tels montants.

Compte tenu de l’importance pour un commerçant ou une entreprise de posséder un site professionnel graphiquement agréable et visible (comprenez « être bien référencé »), l’agence Web Solution Way a contacté plusieurs agences bancaires afin de savoir s’il était possible de financer ce genre d’investissement, à l’instar d’un ordinateur ou d’un logiciel comptable.

La réponse a été unanime : OUI

Confirmé par notre partenaire CBC Banque (Web Solution Way est recommandé par CBC Banque pour la création de sites e-commerce) en la personne de Monsieur Bernard Falla, ou encore par Monsieur Rondeux de chez Belfius (d'autres banques l'ont confirmé oralement), Il est en effet possible pour toute entreprise ou indépendant de présenter une offre de prix détaillée à son agence en vue d’obtenir un crédit spécifique à cet investissement.

Ce crédit sera néanmoins plafonné en nombre de mois (de 24 à 36 mois suivant les banques) et sous réserve d’acceptation du dossier.

Pour toute information complémentaire ou un devis, n’hésitez-pas à nous contacter ou à prendre contact avec votre banque.

Publié le