Marre des « vendeurs de site"​ - coup de gueule !

Marre des « vendeurs de site"​ - coup de gueule !

Une fois encore notre agence est appelée au secours par une petite entreprise grugée par une pseudo agence web dont le seul rapport avec une vraie agence n’a que le nom utilisé pour commercialiser leurs services.

Les indépendants, commerçants et patrons d’entreprises, des proies faciles !

Comme de nombreuses agences web professionnelles, nous avons le devoir de guider, conseiller et accompagner les indépendants et patrons d’entreprises dans leur visibilité web.

Il ne faut pas pour autant oublier que ces derniers sont pour la plupart désorientés par cette nouvelle technologie et les nombreux métiers qui en découlent, ce n’est pas leur métier et ils attendent d’être conseillés en bon père de famille, ce qui n’est malheureusement pas le cas pour les « vendeurs de site".

Comment reconnaître une agence web professionnelle d’un « démarcheur » ?

La réponse est dans la question : les agences web professionnelles sont en général recommandées par leurs clients satisfaits des résultats et services proposés et n’ont pas besoin de démarcher les entreprises comme des vendeurs de tapis.

Les bonnes agences web ont pour la plupart un agenda bien rempli et ne jouent pas les « target » qui imposent à mettre sur la route une dizaine de commerciaux aguerris aux dernières techniques de ventes et dont la seule motivation est de vous faire signer un bon de commande et empocher une commission bien souvent très élevée.

Développeur, Webmaster, Web Designer, Agence web, comment choisir ?

Il est fréquent de faire l’amalgame entre ces différents métiers tout comme on le ferait entre un garagiste, un mécanicien et un préparateur automobile. Ce sont des métiers bien distincts du web ayant leurs spécificités, leurs fonctions et leurs limites.

On entend par Développeur, une personne capable de maitriser les différents langages informatiques dédiés au monde du web : PHP, Javascript, Json, Java, Ptyhon, …

La plupart du temps ce sont de véritables geeks, passionnés et ultra créatifs au sens informatique du terme avec néanmoins une faiblesse point de vue graphique. Pour un développeur, il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions. Après tout, l’informatique ce n’est jamais que des 1 et des 0.

Le Webmaster quant à lui est plutôt la personne qui prendra en charge la réalisation et la gestion d’un site web. Il délèguera au développeur le développement de plugins ou modules spécifiques afin que le site corresponde au mieux aux désidératas du client. Un webmaster maitrisera les outils cms standards (Prestashop, WordPress, Magix-cms, Drupal,…) ou se spécialisera dans un outil spécifique, propriétaire ou open source.

Les Web designer est le Michel-Ange de la création de site web, c’est lui qui apporte une charte graphique, un design et la plus-value graphique du site : car on n’a pas une deuxième chance de faire la première bonne impression.

À l’instar de grands designers tel que Pininfarina et autre Philippe Starck, le web designer est la personne qui saura mettre en évidence la qualité de vos services et produits au travers d’un design personnalisé « qui vous ressemble », loin des Templates tout fait trouvable à faible prix sur la toile.

L’Agence Web quant à elle est une entreprise réunissant ces différents métiers mais dont les services ne se limitent pas à la création d’un site web, aussi complexe soit-il. Une agence web est avant tout un partenaire sur lequel l’entreprise pourra s’appuyer pour étendre sa visibilité, son audience, sa zone de chalandise et par extension sa croissance.

L’agence web se doit de maitriser les différents métiers du web ainsi que les stratégies les plus performantes pour mener à bien sa mission. Conseils en marketing, communication via les médias web traditionnels (référencement naturel), les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+, LinkedIn, …), les campagnes promotionnelles (Google AdWords, Facebook Ads, LinkedIn Ads, campagne e-mailing,..) sont autant de services qu’une véritable agence web pourra vous offrir, contrairement aux « vendeurs » de site qui, une fois le devis signé, ne trouvera plus d’intérêt à votre entreprise.

Les bonnes agences web sont aussi nombreuses qu’il n’y a de « vendeurs » de site, et seul un bon discernement vous permettra de choisir le bon interlocuteur.

Les bonnes questions à se poser avant de s’engager avec un prestataire web

1)     Qui a entrepris la démarche ?

Contrairement aux démarcheurs et vendeurs de sites, les agence web utilisent très peu le démarchage d’entreprises et préfèrent se consacrer à la qualité de services proposés à leurs clients.

Les pratiques les plus courantes chez le démarcheur sont de vous faire croire des choses parfois irréalisables (vous serez premier sur Google), budgétairement impossibles (vous aurez un site aussi gros qu’Amazon pour seulement quelques centaines d’euros par mois), vous avez été « choisi » pour être LA référence du secteur (mais ils iront prospecter tous vos concurrents), ….

2)     Comment s’est passé le premier contact ?

Le premier contact avec une agence web est avant axé sur l’écoute de vos besoins et de vos attentes, le sujet principal c’est VOUS. Ce premier contact n’a pas pour vocation de vous vendre mais bien d’identifier si l’agence web peut répondre favorablement à vos attentes, dans les délais et budgets que vous vous êtes fixés.

Les démarcheurs et vendeurs de sites sont quant à eux plus insistants, voire agressifs (leur seul but est de vous vendre à tout prix), ils parlent beaucoup et énumèrent leurs « nombreux avantages ». Le but premier étant de vous faire signer un bon de commande (on ne parle pas là de devis), toutes les astuces seront bonnes, en ce compris des remises extraordinaires dignes des plus grandes démarques.

3)     L’offre de prix est-elle claire et précise ?

Avant de vous engager, l’agence web vous fera parvenir un devis dont tous les détails seront énoncés et valorisés séparément. L’offre sera rédigée dans un langage clair et vulgarisé et tous les modules/comportements identifiés lors du premier contact ou des réunions de débriefing qui s’en sont suivi seront repris séparément. La propriété du site, des codes, du nom de domaine seront explicitement notifiés comme vous appartenant après règlement intégral des factures.

Les démarcheurs et vendeurs de site ne proposent que très rarement des devis personnalisés, ils n’ont que des « bons de commande » préformatés sur lesquels apparaissent des modules standards qui ne sont pas obligatoirement adaptés à vos besoins.

Ces bons de commandes présentent un prix forfaitaire sans valorisation séparée des modules ou du protocole mis en place pour la réalisation du site.

4)     Le prestataire peut-il prouver ses dires ?

Il est très facile d’avancer des références, des cas de figure de grandes réussites ou des recommandations et reconnaissances fantaisistes, il en est tout autre de les prouver.

Une agence web n’aura pas peur d’indiquer les coordonnées de ses clients ou de prouver par la présentation de statistiques Google analytics des résultats qu’ils ont obtenus pour leurs clients.  Les recommandations des agences web sont également mesurables, la plupart des sites qui recommandent leurs services l’affichent haut et clair sur leur site web (Notre agence est recommandée par CBC Banque, Visual Books, Catbuilder et la seule agence web belge recommandée par Europages).

Les vendeurs de site joueront quant à eux sur de prétendus secrets de confidentialité leur interdisant de nommer leurs clients et leurs résultats ou dans le plus souvent des cas, insisteront sur votre « exclusivité » dans le secteur.

5)  Le prestataire peut-il présenter des références fiables ?

Lister des entreprises est une chose, renseigner les coordonnées de leur propriétaire en est une autre. L’agence web étant un réel partenaire de ses clients, elle pourra non seulement communiquer les coordonnées de ses clients pour vérification de la qualité de ses prestations mais elle profitera de ses nombreux contacts et prospects pour mettre en relation les patrons d’entreprises qui pourraient avoir un but commun ou une synergie potentielle.

Les vendeurs de sites et démarcheurs n’ont que des clients « One shot » dont ils ne se soucient plus une fois le contrat signé.

6)  Le prestataire bénéficie-t-il d’une notoriété positive sur le web ?

On ne s’improvise pas Agence web et encore moins agence web recommandée, le meilleur moyen de vérifier la notoriété de l’entreprise est bien souvent le plus simple : demander à Google !

En effet, sur quelques requêtes de base, il vous sera très facile d’obtenir le palmarès de l’entreprise à laquelle vous allez confier votre présence web. La présence de l’entreprise dans les nombreux réseaux sociaux, annuaires professionnels et sites institutionnels seront ainsi remontés dans les résultats de Google dès que vous aurez inséré le nom de la personne ou de l’entreprise qui vous a contacté dans le moteur de recherche. Pour affiner les résultats, placez ces recherches entre guillemets. Une autre piste à suivre est la recherche des publications dans les forums, pour ce faire faites suivre votre requête par un espace suivi de la locution « inurl:forum », Google remontera toutes les données contenues dans les forums sur l’entreprise recherché. Il est également possible d’affiner les résultats en cliquant sur « Outils » ==> date indifférente ==> choisir moins d’un an.

Les veneurs de site et démarcheurs possèdent en général un palmarès long comme le bras en plaintes et griefs publiés dans les forums.

7)  Serez-vous propriétaire de votre nom de domaine ou de votre site ?

L’arnaque la plus fréquente est sans aucun doute la rétention de nom de domaine, celui-ci étant acheté au nom du prestataire pour des raisons souvent fallacieuses de facilité administrative. Il ne peut y avoir qu’un seul propriétaire à votre nom de domaine : VOUS, le prestataire n’étant qu’un agent technique qui aura pour principal fonction de gérer le nom de domaine et les services qui les entourent.

La plupart des sociétés « vendeuses de sites » jouent sur la méconnaissance des entreprises pour acheter le nom de domaine en leur nom et maintenir une pression sur l’entreprise par la rétention dudit nom de domaine.

Nous avons encore récemment été confrontés à une société peu scrupuleuse qui demandait près de 450€ de frais administratifs pour l’ouverture au transfert du nom de domaine alors que cela se fait en un clic (quelques minutes à peine) et une autre qui en demandait tout autant pour modifier les données du propriétaire au nom de l’entreprise alors que cela aurait dû être fait lors de sa réservation.

8)  Une agence web n’est pas une banque !

Si vous acheter une voiture, un bureau ou tout autre produit au budget important, il est fort probable que vous soyez amenés à souscrire un crédit, soit auprès de votre banque, soit auprès d’un organisme financier proposé par le vendeur.

Il en est de-même pour la création d’un site web d’envergure dont le budget pourrait aisément dépasser plusieurs milliers d’euros mais ce n’est pas à l’agence web de financer votre investissement par un échelonnement de paiement. L’agence web pourra au mieux vous conseiller sur les professionnels du crédit qui pourraient vous aider à préparer votre dossier d’investissement

Le vendeur de site trouvera toutes les excuses et raisons pour vous faire signer son bon de commande en insistant bien sur le fait que c’est plus facile de payer par mois quelques centaines d’euros, que cela ne vous engage à rien, que vous pourrez rompre le contrat quand vous le voulez, etc. Il n’en est rien bien évidemment, en signant le bon de commande, vous vous engagez dans un crédit dont les clauses sont bien souvent floues ou opaques (voir article Haas Avocats  sur les ventes de sites One Shot).

En résumé :

Quelle que soit la taille de votre entreprise, faire appel à une agence web professionnelle peut vous éviter de nombreux écueils.

Posez-vous toujours les questions suivantes :

  • Ai-je vraiment besoin d’un site web et pourquoi m’a-t-on sollicité ?
  • Mon interlocuteur est-il un commercial ou un réel responsable de l’entreprise ?
  • Mon interlocuteur est-il fiable ?
  • Qu’en penses les clients qui ont fait appel à cette société ?
  • Serai-je propriétaire de mon site ou de mon nom de domaine ?
  • Mon site sera-t-il adapté aux nouvelles technologies (responsive design) ?
  • Pourrais-je gérer moi-même mon site web ?
  • L’offre défini-t-elle bien tous les éléments et modules, valorisés séparément ?

Jean D’Alessandro

Administrateur de l’agence www.web-solution-way.com

Publié le mis à jour le

Thèmes :creation de site